Vous êtes ici

Malgré la pandémie, le groupe Ringier affiche un résultat solide pour l’année 2020

Malgré la pandémie, le groupe Ringier affiche un résultat solide pour l’année 2020

La crise du coronavirus a considérablement affecté les chiffres-clés financiers et le résultat d’exploitation du groupe Ringier en 2020. Des initiatives innovantes et une gestion rigoureuse des coûts ont permis de contenir une importante partie de la baisse du chiffre d’affaires due au virus.

Le résultat d’exploitation, l’EBITDA du groupe Ringier, baisse à CHF 84.4 mio. (2019: CHF 114.1 mio.). La baisse du chiffre d’affaires à CHF 953.7 mio. (2019: CHF 984.8 mio) est principalement due au recul du marché publicitaire engendré par le Covid sur les places de marché numériques et dans le secteur de l’événementiel (billetterie). Les entreprises de commerce en ligne et de livraison de repas en Suisse et en Slovaquie ont généré des revenus largement supérieurs à ceux prévus.

Le groupe Ringier a compensé une majeure partie de sa perte de revenus due à la pandémie en ayant pris des mesures globales sur le chiffre d’affaires et les coûts dans tous les segments. Malgré ces mesures, la marge EBITDA tombe à 8,8% en 2020 (2019: 11,6%).

Priorité absolue aux collaboratrices et collaborateurs

La direction de Ringier tenait avant tout à protéger la santé de ses collaboratrices et collaborateurs ainsi que de leurs familles. Le télétravail a donc été mis en place rapidement et systématiquement dans les 19 pays où se trouve Ringier; des masques de protection ont été distribués et des dispositifs de sécurité ont été installés.

Poursuite de la stratégie de numérisation

Le groupe Ringier a poursuivi sa stratégie de numérisation de manière systématique en 2020. Le taux d’investissement dans les produits numériques des segments Media et Marketplaces reste donc aussi élevé que les années précédentes: près de 100 millions de francs.

Marc Walder, CEO de Ringier: «A cause de la pandémie de Covid, nous allons perdre environ deux ans dans la mise en œuvre de nos ambitions de transformation. Notre objectif consiste à revenir, dès 2023, au niveau à moyen terme prévu à l’origine pour tous les résultats financiers, avant le coronavirus. En plus des deux piliers opérationnels que sont les médias et les places de marché numériques, le domaine Tech & Data va également être développé pour devenir le troisième pilier stratégique. C’est pour cette raison que nous faisons avancer nos trois pôles technologiques situés en Pologne, en Afrique du Sud et en Suisse. Nous avons également un nouvel objectif stratégique dans le domaine des médias: la mise en place d’un portefeuille numérique médiatico-sportif.»

Suite aux déplacements de chiffres d’affaires entre les domaines, la part de l’EBITDA numérique atteint 69% (2019: 72%), ce qui est légèrement moins élevé que l’année précédente, mais reste tout de même à un bon niveau par rapport aux autres groupes européens du secteur. La part de chiffre d’affaires numérique passe de 51% en 2019 à 57% en 2020.

Des mesures de stabilisation efficaces depuis le quatrième trimestre 2020

Malgré les remous provoqués par la pandémie de Covid, de nombreuses filiales ont vu leurs résultats dépasser leurs attentes au cours des derniers mois de l’année 2020. Cette évolution semble annoncer de bonnes nouvelles pour 2021.

Une bonne base pour de nouveaux investissements

Suite à l’acquisition d’une part de 25% de Ringier SA par La Mobilière, le groupe Ringier jouit d’une position financière avantageuse pour poursuivre ses investissements, aussi bien organiques que transactionnels, grâce à une dette nette extrêmement basse.

Au printemps 2020, en collaboration avec l’entreprise médiatique Axel Springer, Ringier a repris gratka.pl, l’une des principales places de marché numériques polonaises. Le groupe a également acquis morizon.pl, un portail immobilier majeur, et lendi.pl, une plateforme innovante pour le traitement numérique des prestations de financement, tous deux situés en Pologne.

En Roumanie, quatre ans après avoir pris une participation majoritaire dans Imobiliare.ro , Ringier a acquis les parts restantes des fondateurs, devenant ainsi seul propriétaire de cette place de marché immobilier numérique.

En ce qui concerne le marché bulgare, Ringier a annoncé en mars 2021 la reprise de la majorité des actions de Sportal Media Group et de Digital Ventures OOD. Sportal Media Group réunit sous le même toit les principaux médias numériques de Bulgarie, avec une forte orientation vers le sport. Cette acquisition constitue un élément central de la stratégie médiatico-sportive de Ringier.

Une sélection des principales initiatives lancées en 2020

En Suisse, Blick TV, la première chaîne numérique du pays, a été mise en service le 17 février 2020. En un an, Blick TV s’est fait sa place avec actuellement plus de 600 000 téléspectatrices et téléspectateurs par jour. Par ailleurs, le groupe Blick a nettement développé la part de l’animation sur ses plateformes.

Ringier Connect, le service d’inscription et de connexion conçu par Ringier (parmi les premières entreprises médiatiques au monde), a permis d’appliquer la reconnaissance faciale (Face ID) ou l’identification tactile (Touch ID). Ringier Connect garantit ainsi une connexion encore plus rapide et sûre à nos plateformes. Ce service constitue la base technique du système d’authentification unique de l’Alliance numérique suisse, appelé OneLog. Depuis le 10 mars 2021, le TX Group utilise ce logiciel de Ringier avec 20 Minutes. CH Media et NZZ ne devraient pas tarder à suivre le mouvement.

L’initiative EqualVoice, lancée en 2019 pour accroître la visibilité des femmes dans les médias, s’est poursuivie avec brio en 2020. Les données de base nécessaires à la mesurabilité sont déterminées au moyen d’analyses sémantiques des médias basées sur une IA. Cette initiative a récemment été déployée auprès de douze marques médiatiques de Ringier Axel Springer Media SA en Pologne.

Projet artistique pour le rapport annuel 2020 de Ringier, créé par Ed Atkins

Pour la 24e fois, le rapport annuel de Ringier a été rédigé par un artiste renommé: cette année, il s’agit du britannique Ed Atkins. Tous les textes sont manuscrits, les diagrammes et infographies ont été dessinés à la main. Pour cette œuvre, M. Atkins a décidé de ne pas utiliser les outils techniques auxquels il recourt généralement.

Né à Oxford en 1982, Ed Atkins est surtout connu pour ses vidéos et sa poésie. Il est considéré comme le pionnier d’une génération d’artistes qui créent un monde pictural hyperréaliste avec des instruments numériques. Britannique, il vit et travaille à Copenhague.

Depuis 1997, le rapport annuel Ringier est produit en éditions limitées en collaboration avec des artistes reconnus, dont les œuvres sont représentées dans la collection Ringier. Cette série a été lancée par l’éditeur Michael Ringier et la conservatrice Beatrix Ruf, qui souhaitaient approfondir l’intégration de l’art dans les activités de l’entreprise.

Le rapport annuel 2020 de Ringier est disponible en français, en allemand et en anglais. Il pourra être téléchargé sur ringier.ch dès le 22 avril 2021 et pourra également être commandé sous la forme d’un exemplaire imprimé à l’adresse communications@ringier.ch.

Ringier SA, Corporate Communications